Mes gints !

Publié le par Marge

[11:51]

Hello tout le monde !

Petite leçon de chtimi aujourd'hui, ça faisait longtemps... je sais que certains sont en vacances mais ça n'empêche pas de se culturer  heu... non de se cultiver hé hé ! surtout quand il s'agit du chti ! lol

Le thème de ce jour est : la famille, la parenté, autrement dit mes gints !

Y'a une multitude de mots pour se désigner les uns les autres, certains plus affectifs que d'autres...comme min tiot bradé par exemple (mon petit chéri) ! 

Les enfants :

On connait tous ou presque le fameux kinkin - et pas quinquin - (ou ninnin, ou papar : bébé) comme nous appelaient nos grands-pères et grands-mères... Pour parler d'un enfant, d'autres expressions sympas existent : l'incontournable min fiu, ech culo (le dernier-né), el jonne (le jeune, l'enfant) ou encore el doubel-garchon (l'adolescent), min garchon et em file...

Même le kéké est traduisible en chti ! On a : un galibié, eun galapia (féminin) et un marga... bah oué min fiu, les kékés ça existe depuis toujours !

Bon allez j'arrête de radoter sur l'enfance et ché jonnes, passons aux vius ! heu, aux adultes quoi !

Les adultes :

Por ches parints, on a ech père et el mère, mais Papa et maman se traduisent aussi respectivement par apa (ou pa) et aman (ou man).

Dans la famille de ches onmes ou ches capiaux (hommes), je demande monnonke (mon oncle), ech pépèreel taïon pi el rataïon, (le grand-père et l'arrière-grand-père), min cousse (cousin mais aussi camarade, copain), el tiot-fiu (petit-fils) pis ech baron (le mari). Pioche !

Ches finmes (ou ches blancs-bonnets) ne sont pas en reste : matante (tante), l'baronnesse (la femme), la mémère, l'taïonne (la grand-mère), la bièle-file (belle-fille) et celle qu'on adore toutes et tous : el bièle-mère !

Allez, pour terminer cette leçon, et parce que vous avez été sages, on va chanter un ptit air bien de chez nous :

Dors, min ptit kinkin (Dors, mon petit bébé)

Min ptit pouchin, (Mon petit poussin,)

Min gros rogin ! (Mon gros raisin !)

Te m'fras du chagrin (Tu me feras du chagrin)

Si te n'dors poin chqu'a dmain ! (Si tu ne dors pas jusqu'à demain !)

Pour info, c'est le début de la fameuse berceuse d'Alexandre Desrousseaux (ou canchon dormoire), véritable hymne des nordistes !

 

Adé mes gints ! et à béto !

Publié dans T'es d'min cuin ti

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

TiChoute 16/04/2006 23:38

Oh la la, qu'est ce que c'est féminin de parler comme ça tout'd'même...

Thor 09/04/2006 23:18

Bonsoir Marge,je te remercie vivement pour le commentaire que tu a laissé sur mon blog.J'y suis sensible!Moi je suis un jeune habitant Nice et qui a 17 ans 1/2...Ton blog est plutot fun,je l'aime bien...@+!